La médecine en France

Histoire


Pendant plusieurs millénaires, la médecine était considérée comme faisant partie de la magie et de la religion. Les méthodes médicales portaient uniquement sur la thérapie avec des plantes et aux opérations chirurgicales faciles comme la baisse des fractures et la trépanation.

La médecine tire son origine de la préhistoire. Celle-ci était déjà pratiquée sur le vivant sous forme de thérapie, de trépanations du crâne desquelles s’en sortaient ceux qui les avaient vécues. Mais l’utilisation des remèdes dans la médecine a commencé dans une période plus évoluée. Ceux-ci étaient utilisés pour guérir les malades. De plus, la médecine s’intéressait plus à l’art de guérir, sans fournir de diagnostic. A cette époque, les personnes recouraient aux incantations, aux suggestions, et la médecine était le domaine des poètes, prêtres, chefs, rois, héros. Ceux-ci étaient plus reconnus comme guérisseurs, vu qu’à cette époque, il n’yavait qu’eux qui avaient les germes de la science et que les maladies étaient vues comme des châtiments divins.

D’ailleurs dans la bible, on retrouve la formule de plusieurs préparations qui démontre que les juifs avaient une connaissance de l’utilisation des remèdes qui vont également donner naissance aux doctrines hygiéniques pratiquées dans les religions (Médecine dans le Croissant fertile). C’est en 2700 avant notre ère que le premier traité thérapeutique a été publié sous les égides de Chin-Nong, empereur de Chine.

Études

Etudes de medecine
Les études de médecine en France sont effectuées dans des universités, dans des unités de formation et de recherche (UFR). Celles-ci sont accessibles après l’obtention du baccalauréat et durent neuf ans et se terminent par la soutenance d’une thèse d’exercice sanctionnée par un diplôme d’Etat de docteur en médecine. Les études de médecine sont également sanctionnées par un diplôme d’études spécialisées (DES) ou dans d’autres cas un diplôme d’études spécialisées complémentaires (DESC) avec une annotation de la spécialité que l’étudiant à suivie. Les études en médecine cons composées d’une formation théorique et pratique avec plus de théorie à l’entame de la formation et plus de pratique pendant l’évolution de la formation. Pendant l’évolution de ses études, l’étudiant et médecin en devenir doit effectuer plusieurs actes. En France ces études très élitistes font partie des études les plus longues dans la catégorie des études supérieures.

Rappelons que la médecine faisait partie des quatre facultés et pour y accéder l’étudiant devait passer par la faculté des arts. Les cours enseignés portaient uniquement sur la théorie, la lecture et l’interprétation des autorités. Et la pratique entrera progressivement en jeu à partir de 1750 dont une partie dans la botanique, la clinique. Et avant la révolution, les chirurgiens n’étaient pas considérés comme des médecins, mais ils étaient regardés comme des exécutants.

Les maladies

Les maladies
Les maladies sont des formes d’altérations des fonctions, de la santé du corps humain, animal et végétal. Ce qui est à différencier d’une blessure, d’une affection, d’un handicap, d’un syndrome. On peut aussi dire que la maladie concerne toutes les altérations de santé au lieu d’une maladie qui indique une partie particulière définie par des causes, des symptômes un changement et des potentialités médicales propres. Il existe plusieurs types de maladies rangées par catégories ou familles. Vous avez les maladies dermatologiques (problèmes de peau, des muqueuses, des phanères (ongles, poils, cheveux), des maladies vénériennes ou encore infections sexuellement transmissibles ; les maladies cardio-vasculaires également appelées maladies cardiovasculaires touchant le cœur et la circulation du sang.

On l’appelle aussi maladie coronarienne qui cause l’angine de la poitrine ou l’infarctus. Les maladies respiratoires (grippe et pneumopathie, affections aigues des voies respiratoires inférieures et supérieures, maladies du poumon provoquées par des agents extérieurs, maladies nécrotiques des voies respiratoires inférieures, affections de la plèvre, autres maladies de l’appareil respiratoire. Les maladies de cancers qui sont très nombreuses comme : le cancer du col utérin, la tumeur cutanée, le cander de l’endomètre, de l’estomac, du foie, la tumeur stromale gastro-intestinale, les leucémies, le cancer colorectal, le cancer du cerveau, les hémopathies malines, les lymphomes, la maladie de dodgkin, le lymphome non-hodgkinien, le cancer du larynx, le carcinome hépatocellulaire, le myélome multiple et d’autres encore. Vous avez aussi des maladies et troubles oculaires, les maladies génétiques, les maladies mentales, les maladies rares, les maladies infectieuses et autres encore….

Traitement des maladies


Le traitement consiste à prendre des médicaments composés de molécules de synthèse ou de remèdes produits avec des substances venant de la nature. Vous avez plusieurs thérapies comme la radiothérapie, la kinésithérapie…
Également appelé thérapie, le traitement thérapeutique représente toutes les mesures utilisées par un médecin ou un thérapeute pour administrer des soins à une personne malade ou patient pour qu’il retrouve si possible la guérison, alléger ses symptômes mais également prévenir l’apparition de ces symptômes. Un traitement peut être classé en fonction d’un but général que poursuit l’individu. Vous avez entre autre, un traitement curatif qui a pour but de guérir une personne malade ou alitée. On peut dans ce cas parler d’une fracture due à un traumatisme. Vous avez le traitement palliatif qui permet de soulager les apparitions d’une maladie comme la fracture d’un fémur provoquée par une pathologie et enfin, un traitement préventif dont le but consiste à prévenir l’apparition d’une maladie comme le risque de fracture etc…

Par ailleurs, il est possible de classer un traitement en fonction de la manière dont il agit sur la maladie. Vous avez à cet effet, un traitement éthologique qui trouve son origine dans la maladie comme l’utilisation d’un antibiotique pour traiter une infection bactérienne. Un traitement symptomatique qui vise le traitement de l’apparition d’une maladie. Dans ce cas, le professionnel de la santé peut prescrire ou appliquer un antalgique pour traiter la douleur provoquée par l’angine.

Les causes

Causes des maladies
Les causes des maladies sont de plusieurs ordres (chimiques, sociaux, psychologiques, biologiques, environnementaux, économiques). Etudiées par l’étiologie et la physiologie, les causes des maladies sont nombreuses et dépendent aussi de nombreux facteurs qui peuvent provoquer l’apparition d’une maladie. Les maladies peuvent être causées par des émotions négatives concernées par la peur, la colère, haine, tristesse, peur et autres, les causes externes provoquées par les problèmes de relation avec l’entourage, un manque d’amour, des problèmes financiers, scolaires, des faits dramatiques, le manque de valeur spirituelle, le stress, les projets porteurs d’échéances, problèmes d’alimentation, d’excès, les traumatismes d’ordre physiques etc…

En recherchant les causes des maladies le professionnel de la santé veut découvrir en se basant sur des examens, l’analyse, l’étude ou encore l’observation du patient connaître les facteurs à l’origine des déséquilibres provoqués par la maladie. Généralement, ces causes sont circoncises en nommant les différents types de causes (excès, froid, vent, chaleur, stagnation, vide…) et en trouvant les fonctions affectées. Si par exemple une personne souffre d’un rhume causée par le vent, cela on dira que cela est provoqué par un changement climatique. En analysant les causes profondes, le médecin trouvera le traitement adapté pour aider le patient à guérir ou le soulager.